Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

COVID 19 PAS DE TRAITEMENT EFFICACE CONNU ? FAUX !

URGENT ET IMPORTANT : COVID 19 PAS DE TRAITEMENT EFFICACE CONNU ?
FAUX :


Les traitements efficaces et sans danger seraient ils cachés aux médecins et au public ?


La VITAMINE C s’invite à l’Hôpital, grâce à vous..., et pour vous !


Michel Dumestre naturopathe orthomoléculaire, éditeur, vous salue et vous prie de lire la description des actions à mener, de toute urgence, dans les hôpitaux AP de votre choix, et de lui en rapporter par écrit, ainsi qu'à l'avocat Maître JP JOSEPH les témoignages en résultant:


Merci de prendre connaissance et de relayer au mieux (auprès du plus grand nombre d'IDE, dentistes, pharmaciens, scientifiques, mais aussi du grand public averti) le mouvement que j'initie ; mon conseil juridique dans ce dossier, est Maître JP JOSEPH, avocat au barreau de Grenoble.


Il est proposé la mise en place d'une stratégie ( chaine humaine de solidarité-santé) visant à obtenir des réponses orales, ou, dans la mesure du possible, écrites, de médecins hospitaliers ( médecine générale, infectiologie, urgences, réanimation, etc.) à la question suivante :" Docteur, accepterez-vous ou non ( en ce cas merci de motiver votre refus clairement) de respecter mon choix de me voir administrer, en plus des traitements conventionnels que vous jugerez nécessaire de me proposer, des perfusions de VIT C d'un minimum de 7,5g par 12h jour et nuit, en cas d' "infection covid 19" ou de sepsis, conformément au protocole du Professeur MARIK?' " je suis au courant de la nécessité de tester la G6-PD, et que son résultat négatif qu’un déficit entrainerait de fait, après ma vérification, mon renoncement à la dite injection, comme dans le cas avéré d'hémochromatose, ou d'insuffisance rénale grave traitée."


La plus grande courtoisie est de rigueur, le médecin doit être remercié de son action, quelle que soit sa réponse, et du temps qu’il nous octroie.


Une documentation scientifique et de pratique thérapeutique par ces IVC, est à la disposition des médecins. Ils pourront la consulter sur le blog : « La vitamine C s’invite à l’hôpital.

Merci de la leur rendre sur le champ consultable :Protocole MARIK


 - le référé au Conseil d'État du 15 avril 2020 (lisible et téléchargeable sur le blog « La vitamine C s’invite à l’hôpital » des médecins J.P. Labreze, S.B, C.S, P.P, C.Schaller; référé qui citait le protocole du Professeur Marik (USA) contre le covid 19,


- le Protocole MARIK : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27940189/
1
 - le livre La panacée originelle, la Vitamine C par T.E.Lévy MD JD ( en vente chez l'éditeur Michel Dumestre : www.vitamax.bio)


Il est souhaitable, dans la mesure du possible, de faire signer, la réponse, du moins, à défaut, une attestation datée, tamponnée et signée de reconnaissance de la demande, faite par le ou les médecins interrogés, ou leur secrétariat.


L'ensemble des réponses, scannées devront m'être envoyées par mail avec copie obligatoire à Maître JP JOSEPH : scp.joseph.mandroyan@wanadoo.fr
Forts de nombreuses réponses, nous introduirons rapidement un référé auprès du Conseil d'État.


Je vous signale que cette étape fait suite au référé introduit par le même Maitre JP JOSEPH à la demande des docteurs Labreze, Tal Schaller, S.B, C. S, et P. P; document lisible et téléchargeable sur le blog « La vitamine C s’invite à l’hôpital »


Votre action, fera date ! Cette "crise" doit en effet nous permettre de montrer, sans masquer quoi que ce soit ...! aux autorités, la détermination des médecins, IDE et du public, à user de leur droit à soigner et être soigné conformément aux données acquises de la science. Concrètement, sur la base des milliers d’études et de témoignages de patients et médecins, attestant de l’efficacité et de la parfaite tolérance des perfusions de vitamine C, à doses appropriées, nous demandons à pouvoir en bénéficier en milieu hospitalier, ou que les motifs de cette prétendue impossibilité nous soient clairement exposés. et de ne pas accepter d'interdiction à être soigné avec des quantités correctes et non pas volontairement ridicules de Vit C en perfusions, sous surveillance médicale, en milieu hospitaliers; ou à en connaitre la ou les causes de refus.


Les écrits seront plus forts ayant plus de poids que les seules réponses orales, il sera proposé au médecin rencontré de compléter et signer le document ci-dessous (ou téléchargeable sur le blog). A défaut, merci de nous envoyer votre témoignage exact de la rencontre, avec mentions de la date, de l’heure, du lieu et du nom du médecin rencontré ; il vous est demandé de rendre compte avec exactitude de la teneur de cet échange. Le témoignage type légal sera à votre disposition, téléchargeable sur le blog « La vitamine C s’invite à l’hôpital ».


Je me tiens à votre disposition, par mail, pour tout renseignement.
Mon mail : mdvitc@orange.fr
Bien naturellement vôtre, Michel Dumestre
 

Je soussigné Docteur X .........., médecin hospitalier exerçant une mission de service public, atteste avoir reçu ce jour la visite de Mr X ou Me Y , venu m’interroger sur la possibilité de pouvoir bénéficier, dans l’éventualité où il ou elle serait atteint(e) du COVID-19, du protocole du Professeur MARIK reposant, entre autres, sur l’administration de vitamine C par voie injectable, à posologie élevée (3 gs toutes les 6h, soit 12 gs par 24h).
Merci de bien vouloir cocher la case correspondant et de signer ou tamponner ce document :


• Je ne connais pas le protocole MARIK et suis désireux de recevoir plus d’informations à ce sujet


• Je connais ce protocole mais ne suis pas désireux de le mettre en œuvre. Merci de bien vouloir préciser ce qui motiverait ce refus.


• Je connais ce protocole, serais désireux d’en faire bénéficier Mr X ou Me Y dans l’éventualité où la pathologie présentée en rendrait la mise en œuvre légitime, mais, à ma connaissance, des dispositions réglementaires m’empêcheraient de le mettre en œuvre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article